FUNKOMMUNITY – Chequered Thoughts

12 octobre, une date à retenir car c’est ce jour là que sortira certainement un des plus beaux albums de la rentrée (bon pour peu que vous ne rentriez que maintenant).

Avant de vous présenter cet album haut en couleur, voici un visuel de cet album, juste pour ne pas l’oublier, simplement pour le retrouver le 12 octobre.


Funkommunity, un groupe fondé par le producteur Isaac Aesili et la chanteuse Rachel Fraser, un groupe qui nous prouve avec cet album que la nouvelle vague musicale néo-zélandaise est sur les rails et pas seulement pour faire figuration!

La culture d’Isaac est certainement très vaste, d’un père guyanais et d’une mère néo-zélandaise il a grandit dans une famille à la fois Maori et Pakeha (NZ European).

« J’ai en moi des gènes africains, guyanais, amérindiens, anglais, irlandais, écossais et du sang juif.
Culturellement je suis un mélange de Maori et de tradition britannique. Etant enfant, j’ai aussi vécu quelques années avec ma famille sur la Niue Island au Sud du Pacifique. Je me considère comme un polynésien de couleur à l’identité plurielle et citoyen du monde. »

Coté musical il y a les groupes formés au début des années 2000 avec Taay Ninh d’Electric Wire Hustle (Opensouls, Solaa) ou Eru Dangerspiel.
Il est aussi aux cotés de Ladi6, MaraTK et Julien Dyne pour l’écriture.

La rencontre de Isaac et Rachel s’est faite au sein du groupe Recloose Live band, et Funkommunity a été créé après leur collaboration sur « Eye See » le premier album solo d’Isaac.

Funkommunity est à l’origine un duo qui aujourd’hui est devenu plus grand en accueillant 3 autres musiciens:

« Rachel et moi avons développé un lien très fort durant la réalisation de l’album. Nous avons pu rester entiers, honnêtes et la musique s’est très vite écrite. Nous sommes comme des âmes sœurs musicales et cela nous a permis d’être plus libres que jamais avec nos idées » Isaac.

Le premier single de l’album « Pass It On » que l’on pouvait écouter en janvier 2012 était déjà une belle découverte, et l’album vient nous confirmer aujourd’hui la qualité de ce projet.

C’est entre l’Australier et la Nouvelle-Zélande que l’album a été réalisé.

Aujourd’hui le public risque bien d’être au rendez-vous, car avec une instrumentation soul futuriste et des lignes vocales incroyables, leur musique est aussi surprenante qu’attirante.

La surprise vient certainement de cette facilité que semble avoir le groupe à s’inspirer du jazz, de la musique contemporaine, sans oublier le R&B old-school.

Résultat un univers sonore unique qui sonne toujours bien et qui vous donne envie d’aller plus loin.
What You Give est un des titres le plus représentatif de cet univers sonore, un titre très jazz band mais pas seulement, on adore et on en redemande, et Funkommunity nous entend puisque tout au long de l’album et de ses 12 titres on est conquis et accompagné par une belle ligne de basse et beats digitaux qui donne un rythme à l’album.


« Mon soul brother Taay d’Electric Wire Hustle connaissait déjà Rachel à l’époque où l’on développait notre groupe Solaa, et Christoph El Truento est l’un des producteurs néo-zélandais les plus intéressants aujourd’hui. Il nous envoyait régulièrement des démos et notamment ce qui deviendra le beat de Dandilion. Quant à Julien Dyne, c’est tout simplement pour moi un mentor. L’avoir aux cymbales, percussions et traitement du son est une tuerie ! Ses parties sont pour moi la petite cerise sur le gâteau ».

Isaac

{Découvrez aussi}